Comprendre son nom de domaine

Dans Blogue

Tags: ,

Vous êtes l’heureux propriétaire d’un nom de domaine. La pierre angulaire de votre site web, de votre service de courriel, bref, de votre présence sur internet. Les gens dans la rue vous connaissent sous ce nom. Vous n’êtes pas encore propriétaire d’un domaine? Ne savez pas ce qu’un domaine est? Détromprez-vous, si vous savez ce qu’est google.com, yahoo.com, vous avez une idée de leur importance et de leur valeur. Ce que vous ignorez probablement c’est l’importance des informations qui y sont rattachées.

Par exemple, savez-vous que chaque nom de domaine comporte quatre contacts; Mais qu’un seul d’entre eux sert vraiment à démontrer qui en est le propriétaire? Dans les minutes qui suivent je vais vous expliquer ce que chacun des éléments d’un domaine sont et surtout comment vous assurer que vous possédez bien votre nom de domaine.

Tout d’abord, à quoi sert un nom de domaine? On peut comparer un nom de domaine à un bottin téléphonique. Cherchez un nom et vous y trouver l’adresse d’une personne, d’une compagnie. Ces adresses et numéros de téléphone vous permettent de les contacter. Et franchement c’est plus facile de se souvenir de « M2i3 » que de 1-866-403-5998. Le web fonctionne de la façon similaire. Quand vous entrez un nom de site web, votre navigateur demande alors l’adresse du site et contacte ensuite ce site pour obtenir la page web. On appelle ce service: « résolution de nom de domaine » (ou en anglais DNS, i.e. domain name system).

Par ailleurs, tout comme dans un bottin, vous obtiendrez différentes adresses selon que vous désirez envoyer un courriel ou encore afficher leur site web. Le nom de domaine et le système de résolution de nom de domaine permet de vous donner un site web différent selon que vous accédez www.m2i3.com ou demo.m2i3.com. Ces sites peuvent être sur des serveurs différents, comme les départements d’une compagnie peuvent être dans des édifices différents. Le lien entre un nom, un service et une adresse s’appelle enregistrement (record en anglais).

Tout comme une entrée dans un bottin téléphonique, un nom de domaine est loué et la durée de la location peut être de plusieurs années. On n’achète pas un nom de domaine comme on achète un fauteuil. On le loue comme son service de téléphone ou de télévision.

Chaque nom de domaine sur le web possède aussi quatre contacts, des gens qui ont la responsabilité des multiples aspects de la gestion de ce nom. On y trouve:

  • Le contact technique (technical contact): c’est le technicien qui est responsable du bon fonctionnement du domaine; la personne qui s’assure que ce dernier soit bien configuré;
  • Le contact de facturation (billing contact): c’est la personne responsable de payer la facture pour le nom de domaine; la personne qui est avisé lorsque la location tombe à échéance;
  • Le contact administratif (administrative contact): c’est la personne qui est responsable de la gestion du domaine; qui est contacté s’il y avait demande de transfert;
  • Le registrant (registrant contact): c’est la personne qui, légalement, possède le domaine, qui en a la propriété intellectuelle. Dans la majorité des cas, le registrant, c’est vous.

Ce n’est pas rare de voir ces informations être imprécise, voir complètement erronée. Plusieurs propriétaires de site web voient le nom de leur fournisseur de service comme étant le registrant. Ce qui peut sembler anodin quand tout baigne dans l’huile mais, qui devient vraiment problématique puisque dans les registre de l’ICANN (l’organisation mondiale responsable de gérer l’internet) ils ne sont pas propriétaire de leur propre nom de domaine.

On voit aussi la situation inverse se produire. Le propriétaire du site web voit son nom inscrit dans tous les contacts et se voit contacter lors du renouvellement ou lorsque des problèmes techniques surviennent. C’est parfait si, en tant que propriétaire, vous êtes responsable du renouvellement de votre site; c’est aussi très problématique si vous avez une entente avec votre fournisseur de service et que ce dernier n’est pas en mesure d’effectuer le travail pour lequel il est payé.

Je vous encourage fortement à vérifier vos domaines aujourd’hui et à vous assurer que vous êtes bien inscrit comme propriétaire (registrant) de vos domaines. Le plus simple, c’est de vérifier soi-même ou de demander à son fournisseur d’envoyer ces informations sur une base régulière pour les domaines qui sont équipé d’une fonction de protection de la vie privée.

— Jean-Marc

Articles récents