Stop… on continue plus loin que le Web

Dans Blogue

Je suis de retour de Corse après des vacances bien méritées… Après avoir sélectionné quelques bonnes photos dans la tonne que j’ai prise là-bas je me suis questionné sur l’outil à utiliser pour les partager avec mes amis et mes collègues.

Je pouvais bien sûr monter un site de toute pièce mais disons que la proportion d’effort par rapport à l’utilité réelle laissait à désirer.

Samedi, donc, j’ai fouillé un peu et arrêté mon choix sur Flickr malgré ma réticence à utiliser une interface Web pour télécharger des photos… elles sont en général lente d’utilisation et surtout chiante quand il s’agit de télécharger plusieurs fichiers. Quel ne fut pas ma surprise de voir que Flickr fournit une application native à Windows (en plus des autres systèmes d’exploitations) permettant de sélectionner, annoter et ajouter à son profil Flickr, pratiquement comme si lesdites photos était encore sur sont ordinateur.

Ce que Flickr reconnaît en fournissant de tels outil c’est que parfois pour faire du Web il faut en sortir, ou plutôt, qu’il y a bien des façons d’accéder aux contenus et services disponibles. Il est facile de rester perpétuellement dans les contraintes du navigateur Web; c’est une interface utilisateur qui a fait ses preuves et elle correspond bien à une grande majorité de besoins. Pourtant, ce n’est pas la seule interface disponible et parfois s’y limiter c’est aussi appeler la «mort » rapide de son service en ligne. Prenons, par exemple, Ta-da Lists développé par 37signals. De leur propre avis dans leur livre Getting Real, l’API qui a permit de développer plusieurs applications précises sur Mac, a grandement contribué à l’adoption de leur service.

Donc, arrêtez un moment pour réfléchir, est-ce que vous pouvez pousser votre expérience Web plus loin que le Web?

— Jean-Marc

Articles récents