Contrats, termes et conditions

Dans Blogue

Ouf! Le temps me manque. Je suis à finir de rédiger nos termes et conditions. C’est ma troisième version. Jean-Marc trouve les précédentes un peu trop agressive. Je ne comprends pas, j’ai simplement écrit que si l’on était victime de maraudage, le coupable allait rôtir en enfer ! Ce n’est pas très juridique, mais le message est là. Blague à part, quel niveau de langage devrait-on adopter pour écrire nos termes et conditions ? La première question est : Quels sont nos clients potentiels. Un gros client comme les banques ou des entités gouvernementales qui ont une quantité d’avocat pour les conseiller. Dans notre cas, nos clients potentiels sont les petites et les moyennes entreprises (PME). Bien que certains entrepreneurs soient forts biens au courant des lois et règlements, la lecture d’un document au niveau du langage trop juridique aurait pour effet de faire fuir certains d’entre eux. Je suis donc en train de changer mon niveau de langage pour que ça compréhension soit plus simple. Est-ce que ce document tiendra la route devant un juge ? Vous savez ça ne me tente pas vraiment de le savoir. Pour essayer d’améliorer la compréhension, je suis en train d’écrire un document sur l’esprit du document légal. Je reprends donc chacune des phrases légales en décrivant le but de celles-ci. Bon aller, il n’y a pas assez de 24 heures dans mes journées ! J’ai encore du boulot. Bonne journée.

Articles récents