L’équipe Agile et le Scrum

Dans Blogue

Je suis présentement à diriger une petite équipe pour un projet très important. (Tous mes projets sont importants!) J’ai décidé pour plusieurs décisions de laisser mon équipe décider les points importants, les estimés et leur organisation du travail. Mon rôle devient donc celui d’un facilitateur. Tous les jours nous nous réunissions dans le cadre d’un Scrum nous discutons de trois choses.

  1. Qu’ai-je fais hier?
  2. Que vais-je faire aujourd’hui?
  3. Est-ce qu’il y a des problèmes qui doivent être adressés?

Nous utilisons un simple tableau blanc pour indiquer la priorité et l’avancement des tâches. À la fin de la semaine nous prenons un peu plus de temps pour incorporer un rétrospective de la semaine. Nous essayons de voir les points qui ont bien fonctionné et les points qui ont sont problématiques. Je crois que l’équipe aime bien travailler de cette manière. L’équipe se sent respecté et écouté. Je transmets leurs craintes et problèmes aux personnes concernées. Dès qu’une personne est en difficulté, l’équipe est au courant. De plus j’ai la chance d’avoir le client tous les jours avec nous. Certains penseront que c’est une situation intenable, mais en réalité lorsqu’il y a collaboration, c’est une manière incroyable de faire avancer les projets dans la bonne direction. Un des bienfaits est que le client est aussi au courant des problèmes et difficultés, il peut donc réagir, prendre action sur ces informations. N’hésitez point à faire confiance à votre équipe. La dynamique en sera grandement meilleure. Vous verrez la fierté de l’équipe ressortir et la productivité augmentée.

Articles récents