***Réflections Agile #2

Dans Blogue

Working software over comprehensive documentation Le logiciel fonctionnel prime sur la documentation exhaustive. J’aime bien cette deuxième phrase du manifeste Agile. Elle peut avoir une double signification si elle est lue en anglais. « Working software » peut vouloir exprimer que le logiciel fonctionne correctement pour répondre aux besoins des clients. Toutes les pages de documentation ne réussiront pas à exprimer correctement ce que le logiciel devra faire. Dans un deuxième sens, « Working software » exprime que le temps investi à programmer le logiciel rapportera plus que de dépenser des mois à écrire une documentation. Dans la gestion de développement logiciel en cascade, toutes la documentation se doit d’être complète et exact avant le début des travaux. Ceci dans le but d’avoir toute l’information en main avant de commencer. La cotation pourra refléter le contenu du document volumineux. Les méthodes d’Agile soulèvent des questions face à cette méthode. Si le document est volumineux, il prendra plusieurs mois à être complété. Ils seront généralement incomplet, incorrect et ne seront pas mis-à-jour une fois le projet commencé. De plus, ces documents sont généralement contractuels et n’autorise aucune divergence. Ceci nuit à la capacité de l’entreprise à s’adapter en ajoutant ou retirant des fonctionnalités. Pour leur documentation, Agile préconise la documentation « Just good enough ». Des Post-it, de petites fiches, des dessins sur tableau blanc sont d’excellentes sources d’information qui sont tout aussi valable les unes que les autres. Il faut documentation correctement l’itération courante et laisser les itérations suivantes pour plus tard, lorsque les fonctionnalités seront requises. Bonne journée.

Articles récents